Qu’est-ce que l’anti aliasing ?

Dernière mise à jour le par Nicholas Frost

Qu’est-ce que l’anticrénelage exactement ? Lorsque vous regardez l’écran de votre ordinateur d’assez près, vous constatez que l’image affichée à l’écran est composée de minuscules pixels. Ces pixels sont essentiellement de petites lumières rectangulaires, et c’est pourquoi les images rendues à l’écran auront tendance à apparaître comme si elles étaient composées de petits rectangles. Il en résulte une image dont les bords ou l’aspect général sont déchiquetés, ce qui est particulièrement visible dans les jeux vidéo.

Lorsque vous jouez à un jeu, les objets rendus que vous voyez sont simplement des formes combinées ensemble pour ressembler à un objet discernable ; et la technologie a certainement fait beaucoup de chemin. Si vous avez joué à des titres plus anciens comme le Tomb Raider original, vous saurez de quoi nous parlons puisque chaque vieux jeu aura cette apparence distinctive de blocs et de pixels qui prévaut à l’époque des jeux.

Les développeurs ont trouvé un moyen d’atténuer ces problèmes séculaires en essayant de réduire la taille des pixels de nos écrans. Par exemple, une image composée de 5 000 pixels aura l’air beaucoup plus raffinée qu’une image composée de 50 pixels seulement. En bref, une résolution plus élevée peut aider à résoudre ce problème, mais elle ne le résoudra pas entièrement.

C’est là qu’intervient l’anticrénelage. Des experts en logiciels ont mis au point cette technique complexe qui élimine les bords déchiquetés qui se produisent lorsqu’une forme non rectangulaire est créée avec des pixels réguliers. Mais il faut d’abord s’attaquer à la racine du problème : l’anticrénelage.

Qu’est-ce que l’aliasing ?

Dans les images rasterisées ou les images rendues en pixels, leurs dentelures sont en grande partie dues à l’aliasing. Cela se produit à cause de la distorsion de l’image lorsque la conversion de balayage a été effectuée avec un échantillonnage à basse fréquence (ou sous-échantillonnage.) L’aliasing se produit lorsque des objets réels qui ont des courbes lisses et continues ont été tramés avec des pixels pour former une image.

Qu’est-ce que l’anti aliasing ?

Si vous comparez la même image avec et sans anticrénelage appliqué, vous remarquerez que la forme aliasée aura des dentelures, tandis que celle avec anticrénelage aura des bords flous.

L’anticrénelage tente de résoudre le problème des dentelures en lissant les bords d’une image. C’est pourquoi quelques personnes remarqueront un léger effet de flou sur les bords des objets lorsqu’elles joueront à des jeux vidéo. Cela signifie qu’un programme d’anticrénelage est actif et travaille dur pour donner aux bords dentelés une forme incurvée plus naturelle.

Que sont les multiplicateurs AA ?

Lorsque vous démarrez votre jeu, vous avez peut-être vu quelques options d’anticrénelage dans ses paramètres. Dans certains cas, vous disposerez d’un grand nombre de personnalisations de l’anticrénelage, mais dans la plupart des cas, vous avez la chance d’avoir deux options. Quoi qu’il en soit, cela peut être assez déroutant, même si vous avez le choix entre un nombre limité d’outils d’anticrénelage. Heureusement, ils sont en fait assez simples à comprendre.

Si vous n’arrivez pas à comprendre ce qui se passe lorsque vous augmentez un multiplicateur AA pour passer de MSAA x2 à MSAA x8, vous pouvez les imaginer comme l’outil de floutage que vous utilisez dans Photoshop. Ils remplissent la même fonction, mais à des degrés divers. Le MSAA x2 fonctionnera doublement par rapport au MSAA standard, en filtrant une image de la même manière, sauf deux fois. Le MSAA x8 fonctionne de manière similaire, s’appliquant huit fois pour faire la même fonction.

“Augmenter le multiplicateur d’anticrénelage équivaut à améliorer votre jeu” est une idée fausse très répandue en matière de graphisme de jeux. C’est en fait loin de la vérité, car il y a de nombreux aspects à prendre en compte pour choisir le bon multiplicateur pour votre configuration. Par exemple, cela peut dépendre du type de jeu auquel vous jouez ou de la résolution de votre écran. Certains jeux ou configurations peuvent ne nécessiter qu’une seule application d’anticrénelage, alors que d’autres peuvent en avoir besoin de plus.

Vous pouvez trouver qu’un certain jeu a l’air bien lorsque l’anticrénelage est réglé sur MSAA x2, mais qu’au-delà de cette valeur, les images paraissent trop floues, ou peut-être que la précision des couleurs commence à prendre un coup. L’augmentation des multiplicateurs AA fait également peser un poids bien plus lourd sur votre GPU, de sorte que non seulement votre jeu fonctionnera moins bien, mais votre PC produira également plus de chaleur. Avec cette augmentation de la chaleur, les performances globales de votre ordinateur peuvent diminuer, car toutes les unités de traitement modernes sont conçues pour s’étrangler lorsqu’elles sont soumises à des températures extrêmes.

Qu’est-ce que l’anti aliasing pour AMD VS Nvidia ?

Vos options en matière d’anticrénelage peuvent différer selon le type de GPU dont vous disposez. Nvidia et AMD ont tous deux développé différents systèmes d’anticrénelage pour leurs unités, à savoir, respectivement, CSAA et CFAA.

Le CSAA est beaucoup moins contraignant pour votre GPU, ce qui se traduit par un type d’anticrénelage plus efficace. Cela se fait en échantillonnant moins de couleurs dans une zone donnée de votre moniteur, de sorte que la précision des couleurs est légèrement affectée par la CSAA.

La CFAA, en revanche, utilise un algorithme de détection des contours, ce qui permet un filtrage plus efficace des lignes tout en conservant la qualité des couleurs. Cependant, cela nécessite une puissance de calcul supplémentaire par rapport à la CSAA.

Questions fréquemment posées sur les types d’antialiasing

Les techniques d’anticrénelage ont été utilisées il y a plus de dix ans, et elles n’ont fait que s’améliorer depuis leur création. Voici les types les plus remarquables que vous pourriez voir sur un système typique :

  1. Qu’est-ce que l’anti aliasing (spatial) ?

La résolution de l’affichage étant intrinsèquement liée à l’anticrénelage spatial, il faut connaître un peu leur relation pour bien comprendre comment tout cela fonctionne. La résolution d’affichage est essentiellement le nombre de pixels utilisés par votre moniteur lors de la création de l’image que vous verrez à l’écran. Les moniteurs standard ont une résolution d’affichage minimale de 1920 x 1080. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que 1920 pixels sont utilisés pour l’axe X de l’écran et 1080 pour l’axe Y.

De nos jours, les écrans qui affichent une résolution plus élevée sont de plus en plus courants. En utilisant plus de pixels, ils produisent une image plus nette avec beaucoup de détails et une meilleure précision des couleurs.

Voici un bref aperçu de ce qu’est l’anticrénelage (spatial) :

  1. Vous avez une image qui est vue en basse résolution, ce qui entraîne des irrégularités.
  2. Avec l’anticrénelage spatial, l’image sera rendue à une résolution supérieure à celle de l’ensemble.
  3. Les pixels excédentaires produits par cette résolution plus élevée seront utilisés comme échantillons de couleur.
  4. Cette image est ramenée à sa résolution d’origine, mais chaque pixel qu’elle possède recevra de nouvelles couleurs dont la moyenne a été calculée à partir des échantillons de couleurs.

En résumé, les images à basse résolution auront la même précision de couleur que leurs homologues à haute résolution. Ces couleurs optimisées permettront à chaque pixel de se fondre plus facilement les uns avec les autres, ce qui réduira les irrégularités visibles.

Types d’anti-affaiblissement spatial

  • Suréchantillonnage, SSAA

La SSAA est une méthode spatiale très efficace et probablement la plus courante avant l’apparition de méthodes plus récentes. Elle est également appelée “anti-aliasing en pleine scène”, ou FSSA en abrégé. Le suréchantillonnage est l’une des toutes premières méthodes d’anticrénelage jamais développées, et elle utilise le même processus décrit précédemment.

Le SSAA est bien adapté au traitement d’images photoréalistes car il adoucit les lignes dures et les rend plus vraies que nature. Cependant, l’utilisation du SSAA présente quelques inconvénients.

Tout d’abord, les images qui présentent de nombreuses lignes verticales et horizontales ne se prêtent pas bien au traitement SSAA. Comme ces lignes sont naturellement nettes, elles sembleront douces même si elles sont censées avoir l’air “dures”.

Enfin, SSAA a besoin que l’image entière soit traitée avant que le lissage puisse avoir lieu (d’où le nom de scène complète). Comme les jeux doivent être rendus en temps réel, l’utilisation de SSAA nécessite en outre une puissance de calcul plus élevée, juste pour pouvoir fonctionner à une vitesse suffisante pour les jeux. Pour cette raison, SSAA est rarement utilisé pour les jeux vidéo de nos jours.

  • Multisample, MSAA

Comme votre GPU rend l’image vue sur votre écran, il différencie deux types d’objets en le faisant – la texture et le polygone.

Le GPU commence par dessiner le polygone, car c’est le contour ou la forme générale qu’un objet utilisera dans un jeu. Ensuite, le GPU place une texture sur le polygone pour ajouter des détails et lui donner vie.

MSAA réduit un peu la puissance de traitement nécessaire en ne faisant que lisser les bords du polygone tout en laissant les textures dans leur état d’origine. Cette forme d’anticrénelage est très populaire parmi les amateurs de jeux pour son efficacité et l’utilisation efficace de la puissance de traitement. Un inconvénient mineur est que vous pouvez obtenir quelques textures pixélisées.

  • Échantillonnage de couverture, CSAA

Nvidia a créé son propre système d’anticrénelage spatial appelé “coverage sampling antialiasing” ou CSAA. En utilisant le CSAA, votre GPU détectera la présence d’un polygone dans une image donnée, et il déterminera quelles parties de ce polygone ont le plus de chance de produire des dentelures.

De cette façon, ils ne super-échantillonneront qu’une partie du polygone au lieu de l’ensemble, ce qui signifie moins de puissance de traitement utilisée. Et les autres parties de l’image qui n’ont pas besoin d’être adoucies conservent leur aspect normal.

  • Qualité accrue, AQE

Tout comme Nvidia, AMD a créé sa propre méthode d’anticrénelage appelée anticrénelage de qualité améliorée, ou EQAA. Et cela fonctionne à peu près de la même manière que son homologue de Nvidia.

Cette méthode peut être utilisée par les propriétaires de la HD 6900 d’AMD Radeon ou d’autres séries successives. AMD a affirmé que cette méthode est une version améliorée de la MSAA, où elle ajoute des échantillons de couverture supplémentaires pour chaque pixel tout en conservant le nombre original d’échantillons de pochoir/profondeur/couleur pour une meilleure qualité d’anticrénelage.

  • Quincunx Super, QSAA

Il s’agit d’une méthode exclusive à Nvidia qui améliore quelque peu le MSAA. Si vous comparez les QSAA x2 et les MSAA x3, elles auront le même niveau de qualité anti-repliement, sauf que la première utilise moins de traitement. La QSAA est essentiellement un filtre de floutage qui déplace une image rendue d’un demi-pixel vers le haut et d’un demi-pixel vers la gauche pour permettre la création de sous-pixels. Cela permet de supprimer la plupart des bords irréguliers, mais le détail global de l’image en prend également un coup.

  • Multi-Cadre, MFAA

Cette méthode peut être utilisée par les propriétaires de la GTX 900 de Nvidia GeForce ou d’autres séries successives, et celle-ci fait office de successeur immédiat de la CSAA. La MFAA peut être utilisée avec la MSAA pour créer un succès moindre en termes de performance. Il offre également une plus grande flexibilité pour différents types de moteurs de jeu et peut être utilisé dans des résolutions plus élevées sans consommer trop de puissance de traitement.

L’un des inconvénients de cette méthode est qu’elle ne fonctionne pas bien en dessous de 40 FPS, où elle provoque un flou de mouvement et un smearing.

  • Super-échantillonnage à grille réduite, SGSSAA

Cette version mise à jour de la SSAA originale possède une qualité anti-repliement supérieure mais exige des niveaux de performance élevés. Elle peut se présenter sous deux formes, à savoir le Transparency Sparse Grid Supersampling Anti-Aliasing (TSGSSAA) ou le Full Scene Sparse Grid Supersampling Anti-Aliasing (FSSGSSAA). Vous pouvez activer la première forme via le panneau de contrôle de Nvidia, tandis que la seconde nécessite une dérogation sur le mode anti-repliement et le réglage de la transparence à des valeurs égales à celles du paramètre anti-repliement.

2. Qu’est-ce que l’antialiasing (post-processus) ?

Pour ce type d’anticrénelage, chaque pixel, après avoir été rendu, est légèrement flou. Comme tout est fait après le rendu, cette méthode est compatible avec tous les types de vidéos, de jeux et d’images fixes.

Le GPU déterminera les bords d’un polygone spécifique en comparant les contrastes de couleur entre des pixels adjacents (des pixels d’apparence similaire signifieront qu’ils proviennent du même objet). Après avoir déterminé ces parties, les pixels seront flous par rapport à leur niveau de contraste les uns par rapport aux autres.

Le flou est une méthode très efficace d’AA car il peut éliminer les contrastes évidents des pixels adjacents qui causent des dentelures. Parfois, l’effet de flou est trop important, ce qui donne à l’image une définition moins qu’idéale.

Ce flou peut être plus apparent dans les jeux vidéo qui font appel à un éclairage dynamique et à des textures très détaillées. C’est la raison principale pour laquelle cette méthode est appliquée avant que les éléments HUD d’un jeu ne soient rendus pour conserver leur netteté.

Malgré le flou occasionnel, cette méthode reste l’une des plus populaires pour les joueurs. De nombreux amateurs de jeux utilisent cette méthode parce qu’elle permet d’affiner les graphiques pour une puissance de calcul beaucoup plus faible que les autres méthodes. La plupart d’entre eux considèrent que le problème du flou léger vaut bien la qualité supérieure de l’image.

Types d’anticrénelage en post-processus

  • Rapide approximatif, FXAA

Ce mode d’AA exclusif à Nvidia ne nécessite pas beaucoup de puissance de calcul par rapport aux autres méthodes. FXAA y parvient en lissant directement les dentelures par rapport à leur aspect en pixels sur votre écran au lieu d’analyser d’abord le modèle 3D de l’objet.

Cependant, il n’améliore pas de manière significative la qualité de l’image par rapport aux méthodes d’anticrénelage plus traditionnelles comme le MSAA.

  • Morphologique, MLAA

Cette méthode n’est disponible que pour les utilisateurs d’AMD, et elle peut être mise en œuvre dans tous les jeux en utilisant le panneau de contrôle de votre pilote d’affichage, quelle que soit l’API graphique que vous utilisez. Bien qu’elle offre une certaine souplesse quant au type de jeux sur lesquels vous pouvez l’utiliser, la MLAA a un impact plus important sur les performances que la FXAA.

  • Morphologie améliorée des sous-pixels, SMAA

Basée sur la méthode MLAA, l’utilisation de la SMAA devient de plus en plus populaire. La SMMA est une combinaison d’anticrénelage post-processus et d’anticrénelage spatial. Tout comme FXAA et MLAA, elle lisse les pixels avec la méthode traditionnelle de flou, mais elle applique également un suréchantillonnage pour aider à rendre l’image plus nette.

En général, les performances du SMAA sont égales ou supérieures à celles du FXAA et du MLAA, et il utilise beaucoup moins de puissance de calcul pour démarrer. La qualité de l’image peut varier d’un jeu à l’autre en raison des différences de mise en œuvre, mais on peut dire que le SMAA est toujours meilleur que ses prédécesseurs.

  • Morphologie conservatrice, CMAA

En termes de puissance de calcul requise, le CMAA se situe entre le SMAA 1x et le FXAA. Par rapport à FXAA, cette méthode peut apporter une amélioration beaucoup plus significative de la stabilité temporelle et de la qualité de l’image, car elle gère correctement toute ligne de bord d’une longueur inférieure à 64 pixels et elle est

3. qu’est-ce que l’anti aliasing (temporel) ?

Si un taux d’échantillonnage (nombre d’images par seconde) est considéré comme faible par rapport à la vitesse de transformation d’un objet à l’intérieur d’une scène, il y a aliasing temporel. Un objet “sautera” ou apparaîtra soudainement à un autre endroit au lieu de se déplacer en douceur vers l’endroit désigné.

Le taux d’échantillonnage d’une scène devrait être deux fois plus élevé que celui de l’objet le plus rapide si l’on veut éviter complètement les artefacts d’aliasing.

L’anticrénelage temporel est généralement appliqué dans un espace image qui comporte des objets de formes simples (disques, cercles, carrés). Tout comme les autres formes de crénelage, les polygones complexes nécessiteront une plus grande puissance de calcul. Un inconvénient mineur de cette méthode est qu’elle peut provoquer un flou important lorsque les objets sont en mouvement.

L’anticrénelage temporel peut également être utilisé pour le travail de caméra, où le comportement de l’obturateur du système d’échantillonnage affecte largement le crénelage puisque la forme globale de l’exposition dans le temps déterminera les limites de la bande avant l’échantillonnage.

Types d’anticrénelage temporel

  • Temporal, TXAA

La TXAA est considérée comme une technique qui produit une qualité “cinématographique” car son principal objectif est de maintenir des niveaux de mouvement fluides pendant que vous vous déplacez dans un environnement virtuel désigné. Cela se fait en réduisant le scintillement et le rampement que vous voyez généralement lorsque vous jouez à des jeux rapides avec de nombreux artefacts en mouvement.

Cette méthode complexe est une combinaison de flou et de suréchantillonnage, utilisant essentiellement les capacités de la MSAA avec des filtres de résolution supplémentaires qui permettent d’obtenir un mouvement fluide et des graphiques nets.

Vous obtiendrez une bien meilleure qualité d’image avec TXAA par rapport à FXAA ou MLAA, mais en raison de son algorithme complexe, une puissance de calcul supplémentaire est nécessaire. Certains pourraient également trouver les graphiques un peu trop mous en raison du niveau de flou. Si vous voulez essayer cette méthode d’anticrénelage, vous aurez besoin de la GTX 600 de Nvidia GeForce ou d’une version plus récente.

  • Super-échantillonnage temporel, TSSAA

Cette méthode est également appelée Transparency Multi-Sample Anti-Aliasing, ou TMAA. La TMAA applique l’anticrénelage aux images précédemment rendues ainsi qu’à l’image actuelle, ce qui rétablit les anciennes positions des pixels. Ainsi, l’image résultante a un aspect “cinématographique” et semble beaucoup plus lisse. Et la charge supplémentaire sur votre carte graphique ne sera pas très importante compte tenu de la forte augmentation de la qualité de l’image.

4. Reconstruction Anti-Aliasing

Cette forme d’anticrénelage vise à réduire la charge du GPU en utilisant des résolutions plus faibles lors du rendu d’une image. Ensuite, la résolution de sortie est augmentée pour produire une image plus lisse.

Reconstruction Types d’anticrénelage

  • Reconstruction hybride, HRAA

Cette méthode est une combinaison de post-traitement, d’échantillonnage matériel, d’analyse et d’anticrénelage temporel. Comme cette méthode utilise l’anticrénelage temporel, l’intégrité des couleurs de chaque pixel d’une image en mouvement restera fidèle à sa forme originale.

Elle utilise également l’AA analytique, qui détermine les distances entre un pixel et tout bord horizontal ou vertical proche. La puissance de traitement générale nécessaire pour la HRAA est relativement faible, prise en sandwich entre la FXAA (qui est plus élevée) et la MSAA (qui est plus faible).

  • Apprentissage approfondi, DLSS

Enfin, cette exclusivité Nvidia RTX a un processus similaire au suréchantillonnage, utilisant un seul réseau neuronal qui peut déduire plus de détails pour ajouter au rendu naturel du jeu. Cela se fait en faisant correspondre des images de référence et en les rendant en 64x. Le DLSS utilise plus de la moitié de la résolution finale lors du rendu, et il met à l’échelle l’image produite à la résolution d’origine.

Anti-Aliasing FAQ

  • L’anti-liasing est-il nécessaire ?

Au cours de la dernière décennie, les dernières résolutions d’écran sont de plus en plus élevées, et on peut à peine voir les différents pixels à l’écran. Vous aurez même du mal à repérer un pixel dans le moniteur le plus standard de 24 pouces avec une résolution de 1080p .

Qu’est-ce que cela signifie pour nous, les joueurs ? Cela signifie que l’anticrénelage est devenu de plus en plus obsolète à mesure que nos GPU s’améliorent et que la résolution moyenne de nos moniteurs augmente. Il existe de nombreux jeux plus anciens qui peuvent être joués sans l’utilisation de l’anticrénelage.

Cependant, cela ne signifie pas que vous devez éviter complètement l’anticrénelage. Les nouveaux titres sont de plus en plus détaillés, et les joueurs qui disposent de grands écrans remarqueront une grande différence lorsque l’anticrénelage est activé.

Alors que des résolutions plus grandes signifient moins d’anticrénelage, cela est annulé si vous avez un écran tout aussi grand, car la résolution reste la même par rapport à la taille. Les pixels sont alors plus visibles, et il faut donc encore un peu d’anticrénelage pour adoucir les choses.

Ainsi, si vous avez un moniteur plus petit, vous pouvez simplement renoncer à l’utilisation de l’anticrénelage, à moins que vous ne remarquiez vraiment une différence considérable.

  • Faut-il utiliser un antiagglomérant ?

Beaucoup se demandent encore ce qu’est l’anticrénelage et comment il affecte votre jeu. Lorsqu’il s’agit de jeu de compétition, vous devez avoir une précision parfaite au pixel près pour avoir un avantage sur vos adversaires. Une plus grande précision de l’image équivaut essentiellement à une plus grande exactitude. Et si vous aimez vivre une expérience de jeu immersive, cela peut devenir assez ennuyeux si vous continuez à voir des textures en bloc et des lignes irrégulières.

L’anticrénelage est utile car il peut avoir un impact positif sur vos performances et votre immersion dans le jeu, mais vous devez être conscient de la charge supplémentaire que votre GPU subit lorsque vous utilisez cette fonction.

Si vous voulez voir ce que fait l’anticrénelage, démarrez quelques-uns de vos jeux et constatez par vous-même la différence de qualité d’image. Si vous avez remarqué une amélioration significative de la performance, vous devriez peut-être réduire d’un cran vos performances. Vous pouvez basculer le réglage ou l’éteindre complètement pour tester la différence de performance.

Si vous recherchez le meilleur type d’anticrénelage, vous devez vous rappeler qu’aucune méthode n’est la meilleure. Elle varie largement en fonction de la situation : le type de configuration de jeu dont vous disposez, la taille et la résolution de votre moniteur, et le type de jeu auquel vous allez jouer.

D’une manière générale, le FXAA est la méthode à privilégier car la plupart des systèmes budgétaires peuvent encore le gérer assez bien sans sacrifier trop de performances. Vous pouvez également désactiver le MSAA ou diminuer ses multiplicateurs si vous voulez économiser des ressources informatiques. Si vous disposez d’un système moderne, vous avez la possibilité d’essayer diverses combinaisons, comme la MSAA.

Il est toujours bon de se rappeler qu’un filtrage plus important n’entraîne pas nécessairement une meilleure qualité d’image, alors essayez d’être rationnel dans vos jugements et n’utilisez un réglage que lorsque vous voyez une réelle différence.

  • Comment puis-je obtenir de l’anti-liasing ?

La majorité des jeux PC et des GPU modernes vous permettent d’utiliser différents paramètres d’anticrénelage. Comme nous l’avons mentionné précédemment, AMD et Nvidia produisent leurs propres GPU qui ont des méthodes d’anticrénelage uniques. Si votre GPU ou votre jeu PC ne peut pas supporter le type d’AMD que vous souhaitez, vous pouvez trouver des pilotes sur Internet qui vous permettront de les utiliser.

  • Comment choisir la meilleure méthode d’anti-affaiblissement pour mon installation ?

Comme vous l’avez vu, il existe un grand nombre de méthodes d’anticrénelage que vous pouvez utiliser, alors vous vous demandez peut-être laquelle est la meilleure ? Comme nous l’avons dit, cela peut varier en fonction de différents facteurs, et tout se résume à vos besoins et préférences. Vous devez également tenir compte de la puissance graphique de votre système. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques questions que vous devez vous poser :

  • A quel genre de jeux jouez-vous ?
  • Ces jeux sont-ils graphiquement exigeants ?
  • Les bords déchiquetés des objets du jeu sont-ils visibles ou à peine perceptibles ?
  • Votre matériel de jeu est-il à jour ?
  • Quelles sont vos préférences en termes de caractéristiques graphiques, une image plus nette, plus définie ou plus lisse ?

Guide détaillé pour le choix de la meilleure méthode d’anti-affaiblissement

Après avoir répondu aux questions, vous pouvez envisager d’opter pour ces méthodes en fonction du type de matériel dont vous disposez :

1. système de jeu à budget

Spécifications :

  • GPU et CPU modérément performants
  • Graphiques intégrés
  • Moins de 8 Go de RAM
  • Tendance à la surchauffe

Considérez ces méthodes AA :

  • CSAA
  • SMAA

Ces deux méthodes sont les moins gourmandes en énergie et conviennent donc mieux aux ordinateurs qui ne peuvent pas gérer des processus intensifs sans sacrifier les performances.

2. Système de jeu de milieu de gamme

Spécifications :

  • GPU et CPU modérément performants
  • Livré avec des graphiques dédiés
  • Utilise au moins 8GB Ram
  • Système de refroidissement adéquat

Considérez ces méthodes AA :

  • SMAA
  • MSAA
  • MLAA
  • FXAA

Vous devrez peut-être expérimenter votre système si vous vous situez à la médiane entre le budget et le haut de gamme, car les résultats ont tendance à varier considérablement. Il y a de fortes chances que vous puissiez faire fonctionner le SMAA ou même le FXAA et le MLAA si vous êtes en haut de l’échelle. Faites quelques tests pour voir si votre PC peut gérer le MSAA avec les jeux auxquels vous jouez.

3.

Spécifications :

  • GPU et CPU sont conçus spécialement pour les jeux
  • Livré avec des graphiques dédiés
  • Utilise au moins 8 Go de RAM
  • Dispose de systèmes de refroidissement haut de gamme (comme le refroidissement par liquide)
  • L’unité centrale de traitement peut être overclockée sans trop chauffer

Considérez ces méthodes AA :

  • TXAA
  • SSAA
  • MSAA

Si vous avez ce type de système de jeu, vous pouvez gérer MSAA sans problème. Vous pouvez faire des expériences avec TXAA et SSAA pour voir quelles sont les limites de votre système. En général, vous pouvez lancer TXAA et SSAA dans les paramètres les plus bas qu’ils ont. Si vous êtes prêt à sacrifier quelques détails graphiques, vous pouvez probablement les exécuter avec le paramètre le plus élevé. Mais vous devez savoir que vous ne pourrez pas remarquer de différence importante entre 4x et 8x lors du suréchantillonnage.

Ajustez vos paramètres graphiques

Vous devriez le faire si vous voulez faire un test :

  • Jusqu’où votre système peut aller
  • Quel type de paramètres graphiques vous préférez

Augmentez et diminuez ces paramètres graphiques afin d’optimiser les performances et la qualité de l’image. La plupart des jeux disposent de ces paramètres, mais vous pouvez également les modifier dans les panneaux de contrôle de votre GPU.

  • Texture
  • Distance de visionnement
  • Résolution
  • Ombres
  • Anti-crénelage
  • Filtrage anisotrope
  • FOV

Chaque fois que vous testez les paramètres graphiques, vous devez commencer au point le plus bas et vous déplacer vers le haut à partir de là. De cette façon, vous pouvez vraiment observer la différence de performance et de qualité graphique. Cela peut être un peu fastidieux au début, mais c’est la meilleure façon de trouver les meilleures performances et les meilleurs graphiques de vos jeux les plus appréciés.

Conclusion

L’anticrénelage est une solution à un problème vieux comme le monde, qui touche les écrans de nombreux individus. Bien que certains puissent dire qu’il devient inutile en raison des résolutions plus élevées et des meilleurs graphismes, il offre tout de même une amélioration considérable de la qualité d’image de vos jeux. En sachant quel type de méthode AA fonctionne le mieux pour vous, vous obtiendrez la meilleure amélioration de l’image tout en conservant les performances optimales de votre système PC.

0 Shares:
You May Also Like
Read More

Meilleurs réglages de Fortnite

Lorsqu’il s’agit de jeux, de nombreux éléments entrent en jeu pour offrir la meilleure expérience de jeu possible.…
Read More

Les meilleurs écouteurs de jeux

Le meilleur aspect des jeux de haut niveau est l’expérience immersive que vous procure l’extraordinaire ingénierie du son.…
Read More

Comment faire baisser le Ping

Lag. L’éternel cauchemar des joueurs. Si nous avons tendance à attribuer le retard au simple fait d’avoir une…